Les filles en ecole d’ingenieur

Commitstrip a encore frappé. Dans leur BD du 25 juin, ils présentent les différents types de personnes en école d’ingénieur :

Strip-9-types-détudiants-700-final

Catégorie à part : « la (jolie) fille », qui bien entendu ne peut pas partager les caractéristiques des autres élèves, d’une part, mais qui en plus a besoin de l’aide des hommes. On est en plein essentialisme : la fille est réduite à son genre et à son apparence physique, dont on déduirait ses compétences et son autonomie.

Bien entendu, les commentaires vont dans le même sens : quand une fille signale qu’elle a été dans cette situation, on lui rétorque sarcastiquement qu’elle n’est pas concernée, n’étant pas jolie…

Capture

Comme souvent, ces discours sont performatifs : à force de dire que les femmes sont absentes des écoles de programmation, on les en fait disparaitre.

Edité par Mar_Lard (avec toutes nos excuses pour le retard de publication)

Le test de la ménagère

Lundi 13 janvier 2014, Commitstrip – « le blog qui raconte la vie des codeurs » – récidive :

Capture

« Le test le plus difficile à passer » : créer une appli que même ces bécasses de « ménagères » puissent comprendre…C’est bien connu que les femmes n’utilisent aucune appli Internet…Et c’est quand même plus simple de faire porter la responsabilité de ses échecs à l’utilisateur en recourant à des clichés sexistes éculés, plutôt que de s’appliquer à concevoir une interface ergonomique…