OGaming TV & l’humour misogyne

Assez régulièrement, la page Facebook d’OGaming TV (une chaîne d’e-sport) publie des statuts pour annoncer les événements à venir et les agrémente d’images humoristiques autour des univers de Starcraft 2, League of Legends ou des memes associés. C’est généralement rigolo, assez original et plutôt inoffensif. Cependant, dans la matinée du 25 juin, le compte a publié une image se vautrant dans le cliché « femme = cuisine » (en faisant référence au joueur Coréen Madlife) :
1404242591-statutfb
Notez la légende qui en remet bien une couche, histoire qu’on comprenne bien que haha la femme va être vénère si on salit la cuisine LOL.

Bien sûr, de nombreuses réactions négatives sont apparues dans les commentaires (comme le montre ce screen, et il y en a d’autres). Seule réponse de la page FB, poster cette vidéo :

1404243671-reponseogamingfb

« Pas de quoi s’énerver – Chuuuut pas de larmes, que des rêves – Détends-toi du slip… »

Sans aucun commentaire, montrant un infini mépris contre les fans qui sont fatigués de voir toujours les même clichés lourds et excluants (oui, parce que systématiquement renvoyer les femmes en cuisine fait bien comprendre aux joueuses qu’elles ne sont pas à leur place, en plus d’être vu et revu….) :

De même sur Twitter, les gens réagissent et on obtient enfin une réponse du staff de OGaming TV… Et c’est une réponse de haut niveau qui montre comme la question est prise au sérieux.


Ainsi donc, la première réaction que le staff daigne donner est de surenchérir sur la vanne de « femme = cuisine » en rajoutant « MAKE ME A SAMMICH WOMAN LOL ».


Donc à la rédac OGaming TV, on trouve que renvoyer les femmes en cuisine est une blague « géniale ». Est-il besoin de rappeler que ce genre de clichés ne fait que renforcer les stéréotypes et inégalités existantes, tout en rebalançant à la tronche des joueuses un cliché qu’elles subissent déjà à longueur de temps quand elles ont l’audace de ne pas cacher leur genre ?

Bien sûr, notre ami Zaboutine ne peut pas être misogyne : il adore les femmes !


On n’avait pas vu défense plus moisi depuis Nelson Monfort qui n’est pas misogyne vu qu’il a une femme et des filles.

Il ne manque pas aussi de faire preuve d’humour encore très original, mais bien sûr, ça n’est pas sexiste. Bah non c’est de l’humour !

Et puis ce ne sont pas sont pas les blagues sexistes les responsables :


Non, les blagues de ce genre ont une propriété géniale : elles existent dans un univers parallèle et n’ont donc aucun impact sur la société dans laquelle on vit ! Donc on ressort le coup habituel des « vrais responsables ». Merci donc à Zaboutine, après avoir balancé de nombreuses blagues sexistes, de dire que le vrai combat est ailleurs.

Alors vous allez peut-être vous demander si cette personne est vraiment représentative de OGaming TV, quel est son crédit… Il n’a évidemment pas manqué de faire remarquer cela « Je ne suis pas OGTV ».


Certes, alors c’est très mignon tout ça, mais on va s’attarder un instant sur la bio de ce génie :
BrAXzymCEAAfL3i
Quatre référence à son activité sur le site, dans une seule bio. Et « Rédacteur en chef », s’il vous plaît, mais ses tweets à propos d’un problème relatif à OGaming TV n’engagent que lui ? On peut très sérieusement en douter.
Petit apparté aussi sur l’excuse « Ouais mais je trolle tout seul ». Il est trop facile de balancer absolument n’importe quelle horreur et de dire « j troll hihi xd ». S’affubler du qualificatif de troll n’annule pas magiquement la portée de ce que l’on dit ; un troll, cela va être quelqu’un qui va chercher la polémique. On peut revendiquer en être un, mais faut assumer les conséquences de ses propos, et pas espérer qu’en disant « Wouhola hop hop ! Pouce ! Troll ! », ça devient soudainement OK. Quand on défend une image sexiste en balançant des clichés sur les « sandwichs », en crachant sur les michantes féminisssss et qu’on ignore totalement la critique, faut pas s’étonner de s’en prendre dans les chicots.

Et bien sûr, Zaboutine ne manque pas non plus de se réfugier derrière le « second degré ».


De même que « Troll », second degré n’est pas une carte magique. Dire une saloperie en prétendant qu’on ne le pense pas mais en énonçant EXACTEMENT la même chose que si c’était sérieux, ça n’est pas du second degré ; le second degré implique de mettre une distance évidente vis-à-vis du propos en étant critique de celui-ci. Quand Zaboutine traite les féministes de Femen ou qu’il dit « lol j’aurais du mettre un sandwich XD », ça n’est pas du second degré, son propos ne critique pas ces clichés, il les valide totalement et en joue.
Sur ce lien, un passage de Crossed où Karim Debbache explique très bien comment le second degré est une excuse à la médiocrité.

Dans la soirée, on aurait pu croire à un début de prise de conscience côté OGaming TV puisque des « excuses » ont été postées :


Mais le compte n’a posté AUCUNE excuse de façon publique, elles ont juste été discrètement adressée en messages destinés à certaines des personnes les ayant critiqué. En outre, ce sont des excuses très discutables puisque le CM d’OGaming TV, plutôt que de reconnaître une erreur et une attitude sexiste de leur part (ce qui pourrait être l’occasion de signifier que des efforts seront faits, etc…) a juste fourni une excuse hors-sujet (« c’est un homme sur la photo » en parlant du joueur Madlife ou du personnage Tresh, on imagine), nié le caractère sexiste de la vanne, a mis en avant une intention et surtout mentionné « ceux que ça a pu blesser ».
Le problème n’est pas du côté de l’image sexiste, il est du côté des gens qui ont été blessés. Notez bien la différence subtile.

A noter que le tweet ci-dessoous a été envoyé même pas une heure après les fameuses excuses.


Hypocrisie et double discours ? Nooooooooon.

Cela se confirme également au vu des tweets visibles sur le compte personnel du CM d’OGaming TV. En effet, alors que celui-ci postait des simili-excuses sur le compte officiel, son compte personnel lui permettait d’envoyer des piques méprisantes sans la moindre vergogne :

Bien sûr, le CM qui a posté sur le compte officiel que « Ouh la la on veut surtout pas être sexiste » ne manque pas en privé de faire de la provoc’ face aux critiques, et de railler les gens qui tentent d’expliquer le souci et les raisons de leur ire.

Fun fact (si on peut dire…), la veille de ces événement, cet auto-proclamé « Noobest CM ever » (en effet…) se fendait la poire avec ses amis à propos de la poitrine d’une cosplayeuse, avec nombre commentaires de bon goût dans les réponses :


HARR HARR HARR ! Qu’est-ce qu’on se marre entre mecs, hein ? Mais on est pas sexissss, oh non non non.

En résumé

Faisons un petit résumé (vaguement chronologique) des événements. Mercredi matin le compte Facebook d’OGaming TV poste une image sexiste. Des gens s’indignent (bizarre…) et la seule réaction du CM est de poster une vidéo moqueuse qui montre un dédain notoire pour ces remarques. Des réactions sur Twitter. Le rédacteur en chef du site réagit en commençant par une autre blague éminemment sexiste et éculée ; il nie également la validité des critiques et « trolle » (hem) en prétextant n’avoir aucun rapport avec OGaming TV dans l’histoire (on remet l’image de son profil qui fait quatre référence à OGaming TV ? Non, ça va hein ?). Pendant ce temps, le CM responsable de l’image poste des tweets provocateurs et raillant les critiques, très peu de temps avant de poster des excuses insuffisantes et hypocrites (puisqu’envoyées discrètement en message aux critiques et pas en public), et continue son double discours montrant à quel point le sexisme est en réalité traité à la légère.

A noter que c’est vraiment dommage car si la chaîne elle-même est probablement critiquable en terme d’inclusivité, des efforts sont clairement faits à ce niveau-là : l’équipe de casters invite régulièrement des femmes liées à l’univers du e-sport (et qui sont traitée comme des joueuses à part entière et ne subissent pas de vannes reulous sur le sujet), comme on peut le voir pendant la deuxième édition des Nation Wars ; ou des articles sur le site comme celui-ci sur la joueuse Scarlett où sa transidentité n’est évoquée que rapidement pour saluer les réactions très positives de la communauté.
C’est donc d’autant plus regrettable de voir leur community management se vautrer dans l’humour misogyne.

Édité par Mar_Lard

Sexisme sur les photos d’une joueuse pro

En ce moment, je joue beaucoup au nouveau jeu de cartes Blizzard, Hearthstone: Heroes of Warcraft. Et quand j’en ai marre de jouer, je regarde le plus souvent les streams (des joueurs professionnels ou non qui se filment en train de jouer) de Hearthstone sur Twitch. J’ai découvert des tas de streamers doués et tous différents, qui s’intéressent à leur public, en variant tous les jours pour découvrir de nouvelles têtes. Il y a peu je suis tombée sur le stream de itsHafu, une gameuse professionnelle qui a remporté de nombreuses compétitions de jeux vidéo. Les femmes étant peu visibles dans le monde du jeu vidéo, c’est sur son stream à elle que je vais le plus souvent: elle joue bien, elle est drôle, elle connaît les problèmes que subissent les femmes dans son milieu…

Pour me tenir au courant de ses actualités, je me suis abonnée à sa page facebook officielle, puisqu’elle poste les nouveaux Decks qu’elle crée ou qu’elle prévient quand elle commence à streamer. Mais voilà, Hafu est une femme, et elle est jolie: on imagine bien sûr les commentaires sur sa photo de profil qui la complimentent sur son physique (on n’a pas ça sur les pages facebook des streamers hommes…) ou lui demande des câlins (alors qu’elle spécifie très clairement sur les règles du chat Twitch qu’elle trouve ce genre de demandes personnelles carrément flippantes). Mais voilà le genre de commentaires sur lesquels on tombe, à propos d’une photo de Hafu interviewée par un homme en conférence:

Les commentaires…

Les commentaires…

#2″Tu as sucé la bite à qui pour être interviewée? lol »

Bien sûr, une femme en conférence entourée d’hommes est forcément arrivée là en faisant des fellations, pas grâce à son talent de joueuse pro. Et même si ce commentaire est censé être une blague, on notera que les gens ne peuvent s’empêcher de faire des commentaires sexistes et dégradants quand il s’agit d’une femme. Malheureusement, celui qui publie cette remarque sexiste se fait rembarrer à coup de « T’inquiète pas, il y a aussi des bites à sucer pour toi » #3 (répondre à du sexisme parce un combo sexisme/homophobie, parce que faire une fellation quand on est un homme c’est honteux)

De même que le commentaire « Enfin une jolie fille qui joue à un jeu sympa! » #1 est sexiste: là encore on ne parle que du physique de la joueuse, et pas de ses compétences. C’est aussi sous-entendre que les filles ne jouent qu’à des jeux pourris, et que celles qui jouent à des jeux sympas sont bien évidemment laides: le plus important chez Hafu n’est pas qu’elle soit une joueuse de talent, c’est qu’elle soit jolie !

Gay Guy Ubisoft

Chez Ubisoft, ils étaient frileux. Il leur semblait compliqué de mettre en scène une femme comme personnage principal d’un Assassin’s Creed. C’était une question « difficile ». « Tout ça a été décidé il y a des années, nous n’avons à aucun moment pensé : est-ce que ça pourrait être une femme ? » Le directeur artistique sous-entendait même qu’une femme assassin rendrait le jeu plus difficile à vendre. Pourtant, ils n’avaient pas mis de côté ce concept.

Ainsi, il est possible de jouer Aveline de Grandpré dans Assassin’s Creed Liberation. Elle sait aussi bien se défendre que les avatars masculins et a le mérite de ne pas être hypersexualisée. Ubisoft présente avec elle une héroïne métisse, représentant une minorité encore trop peu présente dans les avatars des jeux vidéo.

Malheureusement, certains joueurs le regrettent :

good guy ubisoft

« Bon gars Ubisoft : Fait un jeu avec protagoniste féminin, ne la sexualise pas outrageusement » :
« Je ne peux pas me branler là-dessus »
« Elle a des nichons plats »
« Elle est super moche »
« Je trouverais une façon de me branler là-dessus, ou j’en mourrais »
« Eeeeet le jeu est merdique… »
« Tu te comportes comme une féministe »
« Gars gay Ubisoft »
« La tresse est trop longue, 2/10 je ne baiserai pas »
« Et c’est bien ça ? Ha, GAAAAAYYYYYYYYYYYYYY »
« Plutôt Gars Gay Ubisoft »

 

En reprenant quelques memes, les commentaires fusent sur les seins du personnage (« flat boobs », les seins plats), l’impossibilité de se masturber dessus (« I can’t fap to this », ou « I will find a way to fap to this or die trying »). Le personnage serait laid (« ugly »).

Sexisme, homophobie (Ubisoft serait « gay » suite à la proposition de jouer ce personnage), racisme (il est aisé de sentir le racisme derrière certaines de ces réactions), voilà ce que les communautés de joueurs peuvent présenter.

MSI : « la fille ou le jeu ? »

MSI, une entreprise qui crée – entre autres – des cartes graphiques et des cartes mères pour les ordinateurs, a décidé de profiter du vendredi pour poser une question pertinente à ses fans sur Facebook :

msi-fillejeu

Le sexisme de cette question et de l’image est évident : les hommes sont des obsédés de sexe et/ou de jeu ; les femmes ne servent qu’à être sexy et à être victimes de blagues potaches. A croire qu’MSI n’a que des hommes hétérosexuels (et des femmes aimant les femmes, mais il serait étonnant que cette blague s’adresse à elles) parmi leurs potentiels clients ! Par ailleurs, ont-ils besoin de cette image pour mettre en valeur leur page Facebook et inviter leurs fans à réagir ? Leurs produits ne seraient pas suffisamment intéressants ?

Evidemment, les réactions des fans sont à la hauteur de nos attentes :

 msi-fillejeu2

msi-fillejeu4

msi-fillejeu5

msi-fillejeu3

Heureusement, les mentalités évoluent et quelques personnes soulignent à MSI le sexisme de leur question :

msi-fillejeu6

msi-fillejeu7

Ca arrive trop souvent

O0yyTkC

Ici, un joueur réclame la primauté sur une clé d’accès beta pour The Elders Scrolls Online, sous prétexte que c’est un « jeu de garçons » et qu’il est un garçon.

Je suis vraiment fatiguée de ce genre de comportement.
« Oh ça va c’est de l’humour. » Non ça n’a rien de drôle, c’est même horripilant, j’entends cette blague bien trop souvent dans le milieu des MMORPG. Et quand je réponds c’est souvent 2 ou trois mecs qui me tombent dessus, argumentant que je dis des âneries, qu’il faut pas abuser, que en général ils sont d’accord avec moi mais pas sur ce coup là (et en fin de compte ils sont RAREMENT d’accord avec moi).
Bref messieurs par pitié arrêtez ce genre de « blagues ». Bien sur que Sofiane n’a pas dit ça méchamment mais c’est justement ça le problème, c’est une blague commune qui ne choque plus. Et si un truc comme ça ne choque pas ça peut malheureusement entraîner l’acceptation de choses similaires mais plus graves.

Édité par Mar_Lard

Être une femme et oser exprimer son ras-le-bol sur un réseau social, quelle hérésie !

Je suis une joueuse de League Of Legends, mais aujourd’hui je ne témoigne même pas de ce qu’il peut m’arriver en jeu, ce serait trop long. Je fais partie d’une communauté sur Facebook, un groupe dédié aux joueurs/joueuses francophones de League Of Legends.

Je ne poste ou ne commente pas tous les jours sur ce groupe, mais j’ai observé un phénomène assez déplaisant, toutes les fois où je pointe le bout de mon nez sur ce groupe j’ai 3-4 demandes d’amis d’hommes totalement inconnus, qui ne se présentent même pas et qui, la plupart du temps, sont même des fantômes, ce ne sont même pas des membres actifs du groupe.

J’ai décidé de faire un post coup de gueule sur le groupe, parce que j’en avais vraiment marre de toutes ces demandes :

C’est quand même bien casse couille d’être une nana sur ce groupe, chaque fois que je commente ou que je poste un truc, j’ai des invitations en amis qui apparaissent, de mecs qui se présentent même pas (donc en fait je suppose qu’ils viennent d’ici puisque ce phénomène se produit dès que je pointe le bout de mon nez sur ce groupe.)

Vous espérez quoi ? Ah tiens, je sais pas qui t’es et tu te présente même pas, mais ok, je t’ajoute ! C’est mon rêve d’agrandir ma liste d’amis FB avec des inconnus.

En plus la plupart du temps, c’est des fantômes, j’veux dire, c’est même pas des gens actifs sur le groupe, alors s’il vous plait, pour le bien de tout le monde: ARRÊTEZ !

(Désolée pour le pavé et pour le dérangement mais ça commençait vraiment à me les briser.)

Que j’ai pu être naïve ! Le pire dans tout cela n’est finalement pas les 4 pauvres mecs qui essayent de m’ajouter, mais les réactions suite à mon post, je ne saurais pas quoi dire de plus, je vous laisse admirer…

On s'en bat les couilles. Si tu sais pas configurer ton facebook, c'est ton soucis.

Je sais même pas pourquoi les mecs t'ajoutent, parce que t'es vraiment pas belle.. ils doivent etre en chien, cya.

Mais comme je disais, sert a rien de se la peter sur cette page en disant "oh les mecs sont tous en chien, ils m'ajoutent tous" on en a rien a faire, garde ca pour toi, allez cya

Et le meilleur pour la fin, pour que vous puissiez admirer le niveau

ZIZIENALAIR ZIZIATERRE ! ZIZI COLERE ZIZI COLEEEEEEERE !!

La page Facebook de JeuxActu

Article par Shyvahna sur son blog.

Un coup de gueule bien senti envers le Facebook de JeuxActu qui s’en donne à coeur joie : photos voyeuses de cosplayeuses, femmes dénudées à gogo sans rapport avec l’univers du jeu vidéo, humour misogyne…

Ou comment le webzine tente la connivence avec son public qu’il conçoit comme forcément masculin, hétérosexuel, misogyne et obsédé de cul.

Quand le CM de chez LDLC est en vacances…

… les souris dansent. Ou, au moins, le CM qui le remplace.

LDLC, le site de vente de matériel informatique bien connu, a une page facebook depuis un certain temps. Le contenu de cette page a toujours été correct, malgré quelques essais de féminisme assez condescendants (lancement d’une team LDLC féminine d’e-sport).

ldlcavant-teamfilles

Mais, fin juillet 2013, un changement de ton assez étonnant se fait sentir dans les publications. Tout commence avec la publication du « gouvernement français des geeks », suivi bien entendu du « gouvernement français des geekettes ». Rien à voir donc avec LDLC en soi, on commence à se poser des questions. S’ensuivent des myriades de commentaires plus ou moins appréciateurs des « geekettes » citées.

ldlcgeekettes

Et, début août, les publications continuent, avec en guest-star,  la vidéo humoristique très contestable de gonzaguetv sur l’utilisation (possible) des google glass en entretien d’embauche (d’une jolie jeune femme évidemment).

ldlclunettes

La vidéo en question (disponible ici :  L’entretien d’embauche – Google glass) montre un RH plus préoccupé par les réactions de ses collègues quand au décolleté de la candidate que par ses compétences professionnelles.  Encore une fois, aucun lien avec LDLC.

Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin? La page facebook de LDLC publie dès le lendemain la photo de Lady Gaga posant nue sur une fauteuil construit avec des composants électroniques, qui ne viennent pas de chez LDLC. Mais pourquoi donc faire la promotion gratuite de Lady Gaga sur cette page, alors ? Mmh ?

ldlcfauteuil

D’après le CM aux commandes à ce moment là, il n’est bien sûr question que du « fauteuil de rêve ».  La question leur est posée sur twitter. La réponse est sans équivoque :

ldlctweet1

Dans la discussion qui s’ensuit, le CM LDLC est prit à parti par de nombreuses personnes questionnant ce choix de publication.

ldlctweet2.2

A nouveau, la réponse est à la hauteur des attentes du public visé.

Depuis cet écart saisonnier, les publications sont revenus à la normale sur la page facebook LDLC. Nous ne pouvons que souhaiter que le CM à l’initiative durant l’été 2013 aura eu à supporter les conséquences de ce sexisme, et que les hordes de fans ayant montré leur soutien à ce types de blagues ne sont qu’une minorité dans le milieu de l’informatique…