Les personnages féminins de WildStar

D’ici quelques jours, un nouveau MMORPG, WildStar Online, va sortir pour le plus grand bonheur de nombreux joueurs (dont moi !) qui l’attendent de pied ferme. Mais malheureusement, les -très- nombreux aspects positifs et enthousiasmants sont un peu entachés par un choix de character design assez fatiguant.

1400093880-dimorphws

En effet, le jeu se voulant d’inspiration très « comics », les développeurs se sont sentis obligés d’accentuer A FOND la sexualisation des personnages féminins. On constate, malheureusement sans surprise, un dimorphisme flagrant entre hommes et femmes chez les deux races de type « humains », mais cela devient encore plus hallucinant lorsque l’on passe dans les races extra-terrestres.
Les femmes de ces races sont systématiquement sexualisées de façon exagérée et dans un esprit qui dénote totalement avec l’esprit de la race. Les Granoks, ces monstres de muscles minéraux ? Leurs femmes sont vaguement épaisses mais ont surtout des lignes très marqués. Les Drakens, cette race d’humanoïdes mi-démons mi animaux, courbés et à l’air carnassier ? Leurs femmes se tiennent parfaitement droite, ont une poitrine généreuse et ces mêmes courbes qu’on retrouve dans tous les persos féminins du jeu.

Mais la palme va au duo de races Mechari/Chua qui représente la plus grosse ineptie du jeu à ce sujet. En effet, les Mechari sont, comme le nom l’indique, une race d’être mécanique, des robots, en somme. Des robots scindés en deux genre ? Mouais, déjà c’est étrange… Les « femmes » robots extrêmement sexualisées, avec des formes marquées, une poitrine forcément généreuse et des talons aiguilles (!!) ? Ca devient un peu cheulou. Mais cela prend toute sa saveur quand les Chua, cette race aussi adorable (à première vue) que déjantée et dangereuse, est composée d’espèces de petits hamster bipèdes dont le genre est indiqué comme étant non perceptible pour les autres races. Or si on peut saluer, de prime abord, le fait de ne pas se sentir obliger de genrer une race, vu le contexte expliqué ci-dessus, on peut se demander si c’est parce qu’il n’ont pas trouvé comment sexualiser des petits rongeurs…ou pas osés. A noter aussi que les Chua sont adressés aux masculin dans le jeu puisqu’on pourra lire que les PNJ les appellent « lad » (trad : « mon gars ») ou parlent d’eux à la troisième personne en disant « he ». Encore une fois, le neutre semble être considéré comme masculin.
Ainsi on a une espèce robotique qui est genrée (et sexualisée…) qui côtoie une race animale officielement non binaire.

Précision : il n’est bien sûr pas question de dire que les silhouettes en sablier n’ont pas leur place dans un MMO.
C’est juste qu’il serait agréable d’avoir un peu de variété, et pas TOUJOURS des personnages hommes aux physiques variés, à côté de femmes toutes représentées de la même façon.

1400098264-hommesws
Variété !

1400098262-femmesws
« Bon… On fait varier la taille et on dit que ça ira ? »

Édité par Mar_Lard

Une informaticienne/geek dans un milieu d’hommes

Trois petites anecdotes de développeuse et joueuse de MMORPG.

Bonne fête !
Une anecdote qui me fait encore pleurer. Il y a quelques années, je cumulais un CDI plein temps d’analyste programmeur web en journée et des cours du soir en licence d’informatique le soir (car je n’avais que des formations qualifiantes et pas de diplôme viable). A ces cours, toutes les personnes avec qui j’interagissais savaient que je travaillais déjà dans le domaine et me demandaient parfois mon aide, hommes comme femmes. Pas aussi souvent qu’on aurait pu l’imaginer vu que j’étais censée être pro parmi les étudiants, mais quand même. C’est un de mes camarades (connaissant mon boulot) qui m’a cloué sur place en m’envoyant, en avril, un SMS me souhaitant une « Bonne fête des secrétaires ! ». Ce n’était pas une blague, et j’ignore toujours ce qui lui est passé par la tête. Des années plus tard, en tant que .Net Consultant (programmation web toujours), un collègue a plaisanté : « Si t’es méchante comme ça t’auras pas de fleurs pour la fête des secrétaires ! » qui me l’a vivement rappelé. Le « pourquoi ? » reste sans réponses, mais très, très amer.

Obéir à une femme ? Jamais !
A une époque, je jouais de manière très investie dans une communauté compétitive sur un jeu type MMORPG. Un jour on recrute un nouveau membre placé sous mon commandement. Tout allait bien jusqu’à ce qu’il entende ma voix et comprenne que j’étais une femme. Après ça il ne m’écoutait plus et rejetait complètement mon autorité et mon savoir. J’ai pris sur moi et pendant des semaines je lui faisais remarquer sans amertume ses moindres erreurs, et m’efforçait d’être de mon côté irréprochable. Ça a porté ses fruits : Il a fini par s’adresser à moi en tant que mec. Genre « [Mon pseudo] est quand même un gars bien ». C’était visiblement la seule façon pour lui de se mettre sous les ordres d’une femme.

Meilleure qu’un homme ? Ha ha, dans tes rêves.
Dans cette même communauté, juste après un patch, il s’est avéré que mon personnage avait été boosté et pouvait à présent rivaliser avec d’autres classes en terme de dégâts. Au premier combat où j’ai fini première du groupe de 25 aux dommages effectués, j’ai reçu dans la foulée des messages privés de trois personnes me disant que, moi, je n’y étais pour rien, que c’était le patch qui avait complètement mal calculé pour moi, qui les avait désavantagés, que normalement ça ne pouvait pas être moi, que ça devrait être eux les premiers, que le boss m’avantageait,…
Euh… Je n’ai rien demandé, je ne me suis pas vantée, à peine étonnée devant mon écran mais sans leur en parler. Pourquoi venir me démonter gratuitement ? Autant ils acceptaient quand j’étais première en « soins donnés » (même si j’étais bien derrière eux en équipement), autant quand ça concerne les dommages effectués, là non, une femme n’est pas recevable. Et tout le temps que je passais à calculer via Excel ou par simulation comment faire le plus de dommage possible n’était visiblement pas à prendre en compte.

Et tant d’autres…
Je ne compte plus le nombre de personnes étonnées voire révoltées que je joue des hommes en jeu de rôle. Ca va du « Tiens, tu joues un homme ? » aux « Non j’interdis qu’on ne joue pas un perso de son sexe à ma table ! ». Quand je voyais les autres personnages joueurs prendre plaisir, dans les jeux de rôle « maléfique », à violer les femmes qu’ils croisaient, je n’avais juste pas envie d’en être une. Et pourtant je devais souvent défendre mon bout de gras pour pouvoir, le temps d’un jeu, être un homme.

Depuis je garde mes écouteurs quasi tout le temps au travail (ce n’est pas un cas isolé, j’ai réussi à compter 20 remarques sexistes en 1h30 de resto par exemple. Allant jusqu’aux « Les femmes, on ne peut pas travailler avec ! » très sérieusement argumenté).
Les MMO je n’y joue que des hommes et ne dévoile quasiment jamais être une femme.
Les jeux de rôles j’ai arrêté.

World of Warcèlement de rue

Édité par Alda

Quand des Youtubeurs pensent que le harcèlement de rue ça n’est pas assez sexiste, et que véhiculer le cliché « hihi les filles ces n00bs » ça n’est pas non plus assez sexiste, ça donne une vidéo où un homme va volontairement importuner des femmes dans la rue pour faire mine de les draguer avec des répliques tout droit sorties de la culture des meuporg de fantasy, renforçant le cliché qu’elles ne jouent forcément pas.

8400 likes contres 230 dislikes. Joli score.

Quand Blizzard se dit qu’une zombie doit être sexy

Avec l’annonce de sa prochaine extension pour World of Warcraft, Blizzard a annoncé une refonte graphique des avatars correspondants aux races existants à la sortie du jeu. Une nouvelle qui a ravi les joueurs de ce jeu qui a déjà 9 ans.

Néanmoins, on a pu remarquer un changement surprenant concernant les avatars féminins des Réprouvés (une race de morts-vivants.) En effet, celles-ci était originellement assez décharnées, en toute logique, et avaient donc les fesses et les seins qui semblaient pendre. Il faut croire qu’en 2013, même les morts-vivantEs doivent se plier aux canons de beauté des MMORPG puisqu’elle arborent désormais des fesses fermes et des seins rebondis (pour lesquels, d’ailleurs, on pourra se demander quel aspect de ce monde fantastique peut leur donner ces formes : silicone ? Push-up ? …ou artifice arcanique, qui sait ?)

On peut voir dans les deux images ci-dessous, la « vieille » version des Reprouvées et celle à venir dans Warlords of Draenor. Pas trop de doute sur la sexualisation franchement douteuse des personnages féminins de cette race qui n’a pas vocation à être sexy, mais au contraire où de nombreux éléments en jeu les présentent comme assez repoussants.

L'ancienne version, défraîchie

L’ancienne version, défraîchie

Et la nouvelle version, bien ferme.

Et la nouvelle version, bien ferme.

Il est regrettable que les joueurs et joueuses ne puissent pas choisir d’incarner un personnage féminin qui ne soit pas sexy, voire carrément repoussant / dérangeant.

(NB : La posture des futurs avatars n’est pas encore appliquée, mais il est peu probable que les développeurs les redressent, malgré cette volonté de sexualisation.)

Source : MMO-Champion – Warlords of Draenor, New Undead Female Character Model Revealed

La décoration de Path of Exile

J’ai découvert récemment Path of Exile, qui m’a semblé agréablement éloigné des clichés de MMORPG où les personnages féminins sont invariablement anorexiques et à moitié nus.

L’impression se confirme en jouant, les armures, armes étant similaires pour les personnages féminins et masculins.

Seule ombre au tableau… Les jauges de vie et de mana.

PoE

Les vêtements que je suis forcée de porter dans la majorité des MMORPGs

Article sur Escher Girls (en anglais).

tumblr_inline_mmtko75Dwz1qz4rgptumblr_inline_mmtlfnjUit1qz4rgptumblr_inline_mmtlqgX61S1qz4rgp

Galerie illustrée et commentée des différents looks auxquels ont droit les personnages féminins dans les jeux de rôle en ligne ! De l’armure-bikini à l’armure-aux-trous-stratégiques, en passant par le costume BDSM ou le stéréotype « exotique »… Ce qu’ils ont tous en commun ? L’hypersexualisation gratuite.